Camping en tente avec les enfants – mes découvertes 2016.

Je reviens d’une belle (si on ne parle pas de la température) fin de semaine de camping avec mes amis du secondaire et leurs petites familles.  Ça a été bien plaisant de revoir ces amis que je n’ai malheureusement pas assez souvent l’occasion de voir.  Mais je me suis aussi rendue compte que je suis loin d’être une pro du camping en tente avec des enfants.  J’ai donc profité de ces familles plus expertes pour apprendre 2-3 trucs.

  • La température la nuit : Pour un minimum de 15 degrés et plus, sans chauffage, ça peut aller.  Un pyjama chaud, un sleeping de base, une couverture chaude par-dessus, une tuque si nécessaire et tout le monde peut être confortable si on s’assure de rhabiller les petits qui ne restent pas couverts.  Mais en bas de 15°C, avec le même équipement, ça commence à devenir inconfortable.  Mes amis ont pris pitié de nous et nous gracieusement prêté chacun une partie de leur équipement (rallonge électrique, chaufferette d’appoint) afin que nous puissions tous bien dormir et ça a été réellement apprécié.  Ma grande aurait pu s’en passer je crois, avec son sleeping -7°C (un « vieux » momie à moi) mais pas le reste de la famille.  Alors si on reprévoit un camping avec des températures aussi froides, plutôt que d’investir des centaines de dollars dans des sacs de couchage plus chauds, j’investirai un gros 20$ dans une chaufferette.  J’ai déjà spotté un modèle qui s’arrête s’il se renverse (tsé, un pied qui l’accroche durant la nuit et le plancher de la tente qui commence à fondre, ça réveille mal).  Mon chum lui aimerait bien un modèle qui s’accroche au plafond de la tente, si ça existe.
  • Le petit pot et le coffre de toit :  J’en avais parlé dans un précédent article et ils ont été très utiles.  Le premier surtout pour moi qui se lève pour faire pipi la nuit hahaha!  (et non, je ne suis pas la seule maman qui fait ça!).  Le deuxième : indispensable, à moins d’avoir une roulotte qui traîne une bonne partie de son stock ou seulement un enfant ou une voiture grand format.
  • En cas de pluie, l’abri-cuisine: Indispensable, surtout pour cette fds où le samedi il a fait 17 degrés comme maximum de jour avec de la pluie et les 2 autres journées où il y a aussi eu… de la pluie!  Notre abri a même fait des jaloux avec les poteaux intérieurs auxquels on peut accrocher des cordes pour faire sécher le linge… à l’abri de la pluie!  Très utile pour habiller/changer les couches des petits en se plaçant à l’aise.  Sinon mon amie a un autre truc bien simple mais très utile : Dès le lever, elle empile les matelas de la tente pour se donner un espace qu’elle peut facilement utiliser debout, à retenir!
  • La cuisson des aliments.  Bon, je ne dois pas être très à jour dans les nouveautés section matériel de camping puisque je ne savais pas qu’il existait de petits barbecues au propane qu’on peut utiliser en camping.  Pendant que notre famille mangeait les éternels spaghetti et hot-dogs cuits sur notre petit poêle standart à 2 ronds, mes amis se goinfraient de papillotes, filets de porc, poulet au beurre et autres plats grillés alléchants.  Attirant!  Pour ce qui est de la cuisson dans le feu, j’ai essayé ma fameuse bannique qui a été bien appréciée.  Comme on n’avait pas de branche adéquate à notre disposition, on a utilisé le grille-sandwich pour le feu de mon amie.  Accessoire peu dispendieux et versatile, il peut avoir plusieurs utilisations pour de délicieuses collations de fin soirée : « strudel » aux framboises (canne de garniture aux framboises pour gâteau entre 2 tranches de pain), petite pizza maison, grilled-cheese, etc.  Ce serait un autre 20$ bien investi…  Je n’ai malheureusement pas pu essayer mes autres recettes sur le feu, avec le temps pluvieux et notre rond de feu situé à un pied de notre abri-cuisine sur notre minuscule terrain, mais ce n’est que partie remise!
  • Les amis!  Cette année, j’ai trouvé le camping avec les enfants agréable et presque facile.  Peut-être est-ce l’équipement?  Peut-être est-ce le fait qu’ils grandissent?  En fait, un point qui a fait la grosse différence selon moi est la présence de nos bons amis et leur famille.  Par exemple, lors du montage/démontage de tente, au lieu de le faire les 2 parents ensemble tout en essayer de gérer les enfants qui se chicanent/recherchent votre attention, on donne la tâche à 2 parents (les papas!) pendant que les 2 autres parents (les mamans!) surveillent/amusent les petits qui sont bien contents d’avoir trouvé de nouveaux amis.  En plus, les amis parents en profitent pour jaser un peu et se donner des nouvelles.  Aussi applicable pour la cuisson des repas, la vaisselle, la préparation du feu, etc!!!

Avez-vous d’autres trucs à me faire découvrir pour agrémenter ma prochaine expédition?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *