Mes coups de coeur des Sentiers de l’Estrie

Vous ai-je dit que moi et mon amoureux on aime beaucoup la rando?  On aime bien refaire des rando coup de coeur mais ce qu’on aime par-dessus tout, c’est découvrir de nouveaux sentiers.  On aime bien aussi la tranquillité, alors les sentiers très populaires où il faut presque faire la file pour se rendre au sommet, on a un peu tendance à les fuir.  Les Sentiers de l’Estrie sont donc parfaits pour nous, que ce soit en amoureux ou en petite famille.  On peut payer pour une entrée journalière ou pour une carte de membre annuelle sur leur site internet où il est aussi possible de se procurer les cartes des sentiers.  Voici donc, parmi ceux découverts dans les dernières années, nos sentiers coup de coeur :

En amoureux (7 km et plus)

  • Le mont Chagnon : C’est notre découverte de l’année 2016.  Tout près d’Orford, on n’a qu’à prendre la sortie 115 de l’autoroute 10 et bifurquer à gauche pour se stationner près du chemin North.   Il faut d’ailleurs remonter ce chemin à pied et suivre les indications; après quelques minutes, on entre dans la forêt.  C’est une belle montagne pour y aller mollo avec le cardio : que 350 m de dénivelé.  Mais ce qui la distingue, c’est ses multiples et magnifiques points de vue (au moins 7) dans toutes les directions (sur Orford, Owl’s Head, Jay Peak, Shefford, etc.).  D’ailleurs, sur la photo ci-haut, c’était un de mes points de vue préférés sur les montagnes des USA.  Côté longueur, vous pourrez choisir entre environ 7 ou 10 km selon que vous choisissez d’aller voir tous les points de vue ou seulement les principaux.   Et c’est super tranquille! Je le recommande!
  • Le mont Orford : Sans doute l’un des plus connus de l’Estrie et achalandé comme une autoroute à l’automne.  La plupart des gens connaissent la piste de ski « 4 km » qui est beaucoup utilisée pour se rendre rapidement et aisément au sommet en marchant (et même pour certains en courant!).  Mais est-ce que vous connaissez l’autre sentier pour s’y rendre?  Un vrai sentier étroit dans la forêt, bordé d’une belle cascade dans les premiers kilomètres.  On se stationne au même endroit que le mont précédent sauf qu’on prend à pied la 112 vers la droite puis on rentre en forêt peu après avoir traversé le chemin de fer.  La montée est un peu plus abrupte que le mont précédent.  Si on se rend au sommet d’Orford (petit bout dans les pistes de ski vers la fin), on en aura eu pour un beau 10 km avec en prime quelques points de vue. N’oubliez pas de payer votre accès au parc Orford (paiement autonome possible à l’entrée du sentier).
_mg_8210
Au lac Larouche

En famille (6 km et moins)

  • Le sentier de la grotte de l’ours : Ce sentier a plusieurs avantages à mes yeux.  Tout d’abord, il n’est qu’à 10 minutes de Sherbrooke (à Stoke), ce qui est pratique quand le temps disponible est restreint.  Et puis, le dénivelé n’est pas trop élevé (130 mètres) et la distance non plus (6,5 km) , ce qui en fait le sentier parfait pour la famille ou pour une une promenade en raquette en amoureux .  Enfin, le clou de la rando, plutôt qu’un traditionnel point de vue en haut de la montagne, est une petite grotte où il est possible de s’installer pour la collation.  L’espace d’un moment, on s’imagine être un homme/une femme des cavernes ou alors un ours qui a trouvé l’endroit idéal pour hiberner!
  • Le lac Larouche : L’attrait principal de cette randonnée se situe dans le premier kilomètre : une belle falaise parfaite pour les grimpeurs débutants.  Ceux qui randonnent plutôt que faire de l’escalade peuvent contourner la falaise par un petit sentier rocheux.  Quel bonheur pour les jeunes enfants de grimper à travers les roches!  En haut de la falaise, un beau point de vue sur le lac, parfait pour une petite collation.  Ensuite, on peut choisir de continuer sur un sentier au dénivelé relativement plat pour faire une boucle de 5 km ou redescendre par où on est arrivé pour une courte randonnée de 2 km.  Pour s’y rendre, on emprunte la 222 et on trouve le sentier peu après avoir contourné le lac Brompton.
  • Un sentier dans la ville de Sherbrooke!  Ce dernier sentier de ma liste pourrait vous sembler banal mais pour notre famille il ne l’est pas du tout.  Tout d’abord, il est à seulement 2 km de chez moi.  Un mini-tour d’auto ou une randonnée à vélo et hop, on est rendu!  Mon conjoint s’y rend même parfois à la course pour y prolonger son jogging en forêt et il est loin d’être le seul.  Ce sentier de 4 km, qui monte et redescend légèrement plusieurs fois, s’étire du marais de la Rivière St-François au chemin du Sanctuaire.  L’attrait principal, selon mes enfants, est le parc du Debonair qui se situe à mi-chemin.  C’est d’ailleurs là qu’on se stationne la plupart du temps.  On marche un peu plus d’un kilomètre vers la gauche, s’arrête à un point de vue pour un pique-nique ou une collation (1ere motivation) et revient au parc pour jouer dans les modules (2e motivation).  C’est littéralement le sentier qui aura entraîné nos tout-petits à la randonnée et on y retourne plusieurs fois chaque année parce qu’il est si pratique pour nous.

 

Enfin, la beauté avec les Sentiers de l’Estrie, c’est qu’avant de réussir à découvrir toutes les randonnées, j’en ai encore pour plusieurs années de nouveauté et ce, tout près de chez moi!  Merci à tous les bénévoles de rendre ces moments possibles!

img_5413-2
Le sentier dans la ville!  (et une prochaine fois, je vous parlerai de comment on se sent toujours dans la nature en pleine ville à Sherbrooke 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *