Être subjugué par la force des eaux en quatre promenades à Québec

GratuiSi l’on compte mes études universitaires et cégepiennes, j’ai vécu près de 10 ans dans la ville de Québec et sa Rive-Sud.  J’ai donc eu le temps de la découvrir et de l’apprécier.  Un des grands atouts de cette ville est bien sûr le fleuve qui y déambule ainsi que les chutes qui s’y jettent.  Il existe d’ailleurs plusieurs beaux endroits pour les observer tout en faisant une petite promenade de santé.  Voici donc mes 4 endroits favoris à Québec pour être subjugué par la force des eaux :

La Chute Montmorency (en partie plat, en partie escaliers)

Ce site, qui est un parc Québec, est le seul qui est payant de ma liste.  Le gros avantage est donc qu’il offre plusieurs commodités, dont un restaurant, de même qu’un large éventail d’activités  : raquette, escalade de glace, téléphérique, tyrolienne et même du Via Ferrata (tiens, je n’ai jamais essayé ces 2 dernières activités, ça doit être plutôt trippant). Vous pouvez aussi faire plus simple et vous promenez à pied du bas de la chute jusqu’à la passerelle qui la surplombe en franchissant près de 500 marches (un bon entraînement en prévision de plus grosses randonnées). Des modules de jeux et des tables à pique-nique vous attendront sur le parcours pour une petite pause.  Il est aussi possible de se rendre sur le site en vélo par l’entremise de 2 pistes cyclables.

MOD_4963
Les Chutes de la Chaudière

Les Chutes de la Chaudière (4,5 km, pentes dans la piste cyclable, escaliers dans le sentier)

Ce qui m’impressionne des chutes, outre regarder de près les énormes quantités d’eau qui s’y jettent à chaque seconde, c’est entendre la force de cette eau qui rugit à en couper tous les autres sons.  Un bruit qui pendant un instant prend toute la place dans l’esprit et apaise.  Les Chutes de la Chaudière ne font pas exception.  Et, comble du bonheur, elles sont tout près de l’autoroute 20 (on les voit même lorsqu’on y circule), juste à prendre le 73 en direction contraire des ponts et nous y voilà moins d’un kilomètre plus loin. Parfait pour une petite pause lors de longues journées de route.  Le sentier aménagé permet de la voir sous toutes ses coutures, d’un côté comme de l’autre, du haut comme du bas, de près comme de loin sur la passerelle.  Du temps où j’habitais tout près, j’aimais beaucoup aller m’asseoir sur les rochers accessibles tout en bas pour un petit moment de détente. J’aimais aussi l’entendre rugir quand j’allais travailler à vélo en empruntant la piste cyclable qui franchit elle aussi la passerelle.  Et si la marche vous a creusé l’appétit, vous pourrez vous gâter avec une bonne crème glacée molle à la cantine près de l’accueil.

MOD_5032
La plage Jacques Cartier

La plage Jacques-Cartier et le sentier des Grèves (4,5 km, plat pour le premier, escaliers pour le deuxième)

Pour arriver à la plage Jacques-Cartier, on doit circuler dans le traffic des rues de Ste-Foy puis descendre un chemin en forêt jusqu’au stationnement.  Rendu tout en bas, surprise! Plus de lumières de circulation, terminé les bruits de la ville.  De grands arbres se dressent vers le ciel et nous laisse découvrir une jolie vue sur le fleuve à mesure qu’on les traverse.  J’ai toujours aimé cette marche paisible, un sentier plat qui nous amène vers Cap Rouge (où on peut là aussi manger une crème glacée!).  Peut-être parce qu’elle marque le premier jour de notre histoire d’amour à moi et mon amoureux!

J’ai découvert dernièrement qu’un autre sentier, celui des Grèves, s’était greffé dans l’autre direction (vers les ponts).  Un sentier qui monte et qui descend de la falaise par quelques escaliers, nous offrant tantôt un point de vue surélevée sur le fleuve, tantôt la possibilité d’y circuler sur la berge.  Je crois même que ce sentier se prolongera (si ce n’est pas déjà fait) jusque directement en dessous des ponts.  De quoi s’offrir une belle marche!  Pas facile par contre de trouver sur internet une carte qui montre l’ensemble des sentiers puisque chaque bout semble géré par un organisme différent.  Mais ne vous inquiétez pas, j’ai réussi à vous en dénicher une.

Les plaines d’Abraham, la promenade des gouverneurs et la terrasse Dufferin

Même en habitant dans la région, ça m’a pris un certain temps avant d’apprendre que je pouvais me promener des plaines d’Abraham au château Frontenac en longeant le fleuve.  En effet, encore une fois, il n’est pas facile de trouver une carte expliquant le trajet possible.  En suivant bien mes explications et cette carte google, vous devriez vous y retrouver.  Tout d’abord, en vous promenant sur les plaines, dirigez-vous vers l’extrémité Est de celles-ci sur l’avenue du Cap Diamant.  De là, vous pourrez entrer sur la promenade des gouverneurs qui vous amène à contourner la citadelle par une jolie passerelle constituée principalement… d’escaliers!  Vous arriverez finalement sur la terrasse Dufferin puis vous apercevrez enfin l’emblématique château Frontenac.  Rendu là, pourquoi ne pas prolonger le plaisir en descendant vers le quartier Petit Champlain par les escaliers et la côte de la montagne?  Je vous promets des vues dignes d’une carte postale!

Vous vous en serez rendus compte, Québec est la championne des escaliers.  Sinon, comment franchir la falaise qui se dresse tout le long des berges du fleuve?  Il existe même un Défi des escaliers qui permet d’en parcourir une trentaine soit environ 3000 marches sur une distance de 19 km!  Si vous préférez encore la vue du fleuve, la promenade Samuel de Champlain, qui se situe entre le fleuve et le boulevard Champlain, peut aussi être une option intéressante.  Maintenant, plus besoin de chercher où vous irez prendre l’air à Québec, les options sont là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *