Le Sud-Est de l’Islande

Dans le dernier article publié sur l’Islande, je vous parlais du sud-ouest du pays que nous avons parcouru en camping car à l’été 2017.  Voici la suite de notre voyage en continuant vers l’est…

Arrivés à la pointe sud du pays, nous nous sommes arrêtés à Vik pour nous ravitailler en essence et en nourriture.  La ville est d’ailleurs bien équipée en terme de commerces, avec même un Vinbudin (l’équivalent de notre SAQ).  C’était le moment de faire le plein de bières et d’alcool fort islandais mais il faut bien prévoir son passage, les heures d’ouverture sont limitées!  Plusieurs attraits en valent le coup dans cette région en bord de mer et le son des vagues se fracassant sur les rochers y est des plus apaisant!

Les falaise de Dyrholaey

C’est l’endroit où voir des macareux, ces jolis oiseaux marins au bec coloré qui nous rappellent de petits pingouins.  Il était difficile de les prendre en photos, les macareux se tenant loin des humains et ne se montrant qu’à moitié.  La balade en bord de mer était toutefois très agréable, le brouillard se levant progressivement pour nous faire découvrir les jolies falaises surplombant la mer.  Un rocher percé ramène momentanément notre coeur vers la Gaspésie.

La plage de Reynisfara

On se dirige ensuite vers la plage de Reynisfara tout près.  La fameuse plage de sable noire avec ses colonnes de basalte.  Il y a foule en cet après-midi mais ceci ne nous empêche pas de passer un moment agréable.  Après avoir grimpé et fait une séance photo dans les fameuses colonnes, on marche doucement sur la plage.  Tantôt faite de sable noir, tantôt faite de roches volcaniques adoucies et arrondies par la mer, la plage est un véritable coffre au trésor.  On y flane et on y pique-nique.  Un casse-croûte est aussi disponible sur le site avec des toilettes (payantes).

Les laves d’Eldraun

On prend alors la route vers l’est.  Ce qui est trippant en Islande, c’est que se déplacer est une expérience en soi.  La vue est toujours dégagée (pas d’arbres comme au Québec!) et des paysages surprenants et différents défilent les uns après les autres.  Tantôt champs d’herbes où circulent des moutons, tantôt jolis fleurs mauves avec à l’horizon des montagnes couvertes de glaciers, tantôt paysage volcanique et désertique.  Sur la route vers Skaftafell, on croise entre autres les laves d’Eldraun.  Le décor n’est alors que mousse couleur vert-de-gris sur champ de lave durcie.  L’Islande, un pays parfait pour les road trips!

Les icebergs de Jokurlarson

Skaftafell nous a bien sûr accueilli pour une belle randonnée, sur laquelle je vous donne un peu plus de détails ici.  Par la suite, nous souhaitions voir les fameux icebergs de Jokurlarson.  Eux qui me semblaient petits sur les photos des guides de voyage, j’ai été plutôt impressionnée par leur dimensions.  Nous avons marché le long du lagon, suivant les morceaux de glace géants jusqu’à l’océan.  L’endroit est bien desservi avec un petit casse-croûte, des toilettes et une boutique-souvenir.  Si vous cherchez à voir des icebergs dans un endroit moins touristique, Fjallsarlon peut être une option pas très loin.  Les voyageurs de Destination Aventure y ont d’ailleurs passé la nuit en autonomie (pas de terrain de camping officiel, on trouve un coin et on pratique le principe du Sans Trace).

Et voilà!  Le Sud-Ouest, le Sud-Est, notre excursion dans les terres intérieurs et nos trois belles journées de randonnées auront bien remplis nos trop courts 8 jours de voyage.  Maintenant que vous connaissez tous les détails de notre itinéraire, reste à partager ce qui vous aidera à finaliser votre organisation voyage : tout sur le camping en Islande (et ceux dans lesquels on s’est arrêtés) ainsi que l’info complète et pertinente côté bouffe, transport et climat!  Alors c’est pour quand votre road trip en Islande?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *