Initiation au ski alpin avec Expérience maneige!

La première fois que j’ai initié ma grande au ski de fond, son premier commentaire a été « Mais elle est où la montagne qu’on descend? ».  La pauvre s’attendait à du ski alpin et était un peu déçue de l’effort constant à donner pour avancer sur ses skis (et pour se relever de ses nombreuses chutes!).  Cela ne l’a pas empêché d’apprendre à aimer ce sport plus cardiovasculaire et d’apprécier être capable de monter les pentes en « canard » pour par la suite les descendre à toute vitesse!

Quand j’ai vu qu’il était possible avec Expérience maneige d’initier les enfants de 5 à 8 ans gratuitement au ski alpin et à la planche à neige, j’ai sauté sur l’occasion.  Bien que j’aie fait beaucoup de ski alpin dans ma jeunesse, c’est un sport auquel j’étais plus réticente à initier mes enfants étant donné les coûts importants d’une sortie où il faut payer les billets et louer l’équipement pour toute la famille.  Cette journée GRATUITE m’apparaissait donc l’idéal pour assouvir les désirs de ma fille tout en ne vidant pas mon porte-feuille.  Fin janvier, nous avons réservé sa place pour cette journée qui se tient une fois par année, vers la mi-février, dans des dizaines de stations participantes à travers le Québec.  Mont Orford, nous voilà!  L’équipement et le billet était compris, tout comme une heure de cours en petits groupes de 3 enfants avec un(e) moniteur(trice).

La journée de l’activité, une fine pluie verglaçante tombait doucement.  Rien pour empêcher ma grande de se lancer vers le « tapis magique », le pratique remonte-pente du versant école.  Une fois en haut, le premier apprentissage à faire est de prendre la position de la fameuse « pointe de tarte ».  La monitrice est disponible, se place devant elle à reculons en lui tenant les mains.  Pas si facile de maintenir cette position et d’éviter de prendre trop de vitesse.  Ma grande travaille fort et, après quelques chutes, elle réussit enfin à descendre la pente seule et à contrôler sa vitesse.  Le petit groupe joue à 1-2-3 Soleil! pour continuer à pratiquer le freinage.  Et voilà, ma fille serait prête pour la « vraie » montagne selon sa monitrice.  Mais ce sera pour un autre jour puisque l’après-midi tire déjà à sa fin.

« Quand est-ce qu’on y retourne?  J’aime trop ça! »  Et me voilà à chercher une montagne où les billets et les locations d’équipements ne sont pas trop dispendieux.  Les petites montagnes familiales sont souvent moins chères et nous avons la chance d’en avoir une à Sherbrooke, le mont Bellevue!  En cherchant un peu, on trouve certaines périodes où les prix sont avantageux.  Dans notre cas, les prix à la relâche et le vendredi soir sont 35% moins onéreux qu’en temps régulier.  De quoi faire une belle surprise à ma fille dans les prochains jours!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *