S’initier au géocaching en famille

La randonnée en famille, c’est bien, mais parfois, ça manque un peu de piquant pour les enfants.  Quand on a trouvé accidentellement une cache remplie de surprises dans la grotte de l’ours l’hiver passé, je me suis dit qu’il fallait se mettre sérieusement au géocaching.  J’ai cherché un peu sur « les zinternet » et j’ai même suivi une formation d’initiation donnée gracieusement par Géocaching Sherbrooke, une active association de ma région (merci misselyne!).

Pour commencer

La première étape, c’est d’installer sur votre tablette ou votre téléphone intelligent l’application officielle et gratuite que vous trouverez facilement sur le site internet de Geocaching.com.  Pour que qu’elle fonctionne, votre appareil électronique doit contenir un GPS, c’est-à-dire être capable de détecter votre position.  Lors de votre enregistrement, on vous demandera aussi d’indiquer un nom qui deviendra votre pseudonyme de géocacheur à inscrire sur le « log » (petit papier à l’intérieur) des caches que vous trouverez.  Profitez-en pour vous trouver un nom rigolo et original!  L’application est d’utilisation assez intuitive, elle vous montrera d’ailleurs pour débuter toutes les caches que vous pouvez trouver aux alentours de votre ville.  J’ai été franchement surprise de toutes les caches existantes.  Juste à Sherbrooke, il y en a plus de 2000!  Comme s’il y avait un monde secret qui avait toujours été là autour de moi mais que je ne connaissais pas.  Et il y en a partout dans le monde!  Même en voyage vous pourrez pratiquer le géocaching.  Et que vous souhaitiez marcher en ville ou en forêt, vous devriez trouver une promenade qui vous satisfera.

Planifier sa sortie à partir de la maison

Pendant que vous êtes encore à la maison avec le Wi-Fi, je vous conseille de jeter un coup d’œil aux caches que vous souhaitez découvrir.  Je vous recommande de débuter par des géocaches traditionnelles soit celles qui sont de couleurs vertes sur l’application.  Elles sont disponibles en différentes grosseurs.  Les micros ne contiendront que le log alors qu’à partir du format petit en montant, la cache pourra contenir quelques petites surprises à échanger.  Comment répérer les géocaches les plus cool et originales?  Jetez un coup d’oeil au nombre de coeurs noté à côté du nom de chaque cache.  Plus ils sont nombreux, plus la cache devrait vous épater.  Enfin, prenez en compte la cotation du terrain ainsi que la difficulté.  Un terrain une étoile est normalement accessible en fauteuil roulant alors qu’un terrain cinq étoiles vous fera peut-être grimper dans un arbre, aller sous l’eau ou monter le mont Washington!  Tandis que vous êtes encore branchés sur internet, plusieurs autres informations vous seront aussi disponibles notamment des indices pour trouver la cache, des descriptions et des photos.  Dans les attributs vous pourrez également voir si la géocache est accessible en hiver ou non.  Ça y est, votre plan est fait?  N’oubliez pas dans votre sac à dos quelques petits jouets/petites surprises à échanger contre celles que vous trouverez, un stylo pour inscrire votre nom sur le log et bien sûr votre appareil électronique.  Penser aussi à laisser l’application ouverte sur votre appareil avant de quitter la maison.  De cette façon, pour les quelques fois que nous sommes partis en geocaching dans notre ville, nous avons pu avoir accès aux principales données une fois sur le sentier sans être branché.  Toutefois, je ne peux pas encore vous assurer que ça marche à tout coup!  Pour être certain d’avoir accès aux informations sur les caches une fois partis, vous pouvez soit utiliser vos données cellulaires (votre forfait internet), soit devenir membre premium de l’application Geocaching pour 40$ par année (membership qui offre plusieurs autres avantages).

Sur le terrain

Une fois sur le terrain, sélectionnez la cache choisie et cliquez sur « Début ».  Une ligne noire apparaîtra alors en milieu d’écran.  Tournez sur vous-même jusqu’à ce qu’une petite ligne orange se place au centre et avancez plus ou moins dans cette direction sur le nombre de mètres demandé!  Si vous préférez les boussoles de type rondes, juste à cliquer sur la ligne noire pour en faire apparaître une.  Lorsqu’il vous reste plus ou moins 3 mètres, le vrai plaisir commence!  On regarde vers le bas, vers le haut et tout autour à la recherche d’une irrégularité dans la nature.  C’est la compétition (ou l’entraide!) des esprits observateurs!  Une fois la cache découverte, les surprises choisies et échangées et le papier signé, il est important de tout refermer hermétiquement et de la replacer au même endroit.  Vous trouvez un joli objet en métal avec un code composé de lettres et/ou de chiffres?  Attention, ce n’est pas un objet à échanger et garder chez soi, c’est un objet voyageur (ou travel bug)!  Son objectif est de voyager d’une géocache à l’autre pour parcourir le monde.  Si vous n’êtes pas certain de refaire du géocaching prochainement, laissez-le simplement dans la cache pour que quelqu’un d’autre s’occupe de le faire voyager.  Et vous voilà prêt à repartir pour votre prochain trésor!

Des objets voyageurs!
De retour à la maison

Une fois de retour à la maison avec le Wi-Fi, il est d’usage de « loguer » les géocaches trouvées sur l’application pour enregistrer le fait que vous l’ayiez trouvé et en remerciez l’auteur.  Suite à cette étape, la cache vous apparaîtra désormais sous la forme d’un emoji souriant et vous pourrez avoir le compte total des caches trouvées.

Pour en savoir plus!

Le monde du géocaching est presqu’infini!  En plus des caches traditionnelles, on trouve des caches mystères, des Earth caches et même des géocaches virtuelles qu’il peut être amusant de faire avec les enfants.  Et encore, je ne vous ai pas parlé des caches multis ni du géoart…  De plus, saviez-vous que le géocaching a depuis toujours l’environnement à coeur et organise des événements pour débarrasser notre belle nature des déchets qui l’envahissent parfois?  Avec le géocaching, la planète terre devient notre terrain de jeu alors en remerciement on en prend soin!  Aimeriez-vous aussi connaître les meilleurs « spots » à Sherbrooke pour le géocaching?  Que diriez-vous d’un 2e article sur le sujet, genre le cours 102 du géocaching?

En attendant, vous pouvez trouver beaucoup d’informations sur le site de Géocaching Sherbrooke.  Il existe également un livre destiné aux enfants qui explique bien les bases.  Il se nomme « Le petit manuel du géocaching » et se commande sur internet sur ce site européen.  Il existe aussi plusieurs groupes Facebook sur le sujet pour les différentes régions du Québec.  N’hésitez pas à vous y inclure et poser vos questions, les géocacheurs sont toujours prêts à s’entraider, tels de fidèles scouts!  Saviez-vous aussi que l’organisation du géocaching est complètement bénévole?  Donnez de son temps gratuitement pour faire plaisir à des inconnus, voilà qui est plutôt rare et impressionnant de nos jours!

Mais déjà, vous n’êtes plus des géomoldus! (petite référence ici que les amateurs d’Harry Potter devraient bien comprendre!). Bienvenue dans le monde autrefois mystérieux du géocaching.  Et donnez-moi des nouvelles de vos sorties!

Attention au printemps, les sentiers peuvent être boueux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *