Trésors cachés de la Gaspésie

J’ai été un peu plus silencieuse sur le blogue cet été.  Ce n’est pas que je vous ai oublié mais j’étais plutôt occupée à profiter de l’été et des milles et uns projets que j’y avais planifiés.  Je promets de vous raconter tout en détail dans les prochains mois (yé, plus d’articles et de photos d’Islande!).  Mais pour commencer, je tiens à vous parler de la belle région qu’on avait choisie pour nos vacances estivales en famille : la Gaspésie!  En 10 jours de camping, on a fait le tour de cette région toujours magique à mes yeux.  On y a fait beaucoup de randos (je vous en reparle d’ailleurs bientôt) mais aussi d’autres activités.  Je vous présente ici mes préférées.  En souhaitant vous faire découvrir de nouvelles perles pour vos prochaines vacances!  En passant, la photo à la une, c’est la plage du Cap Bon Ami à Forillon, parfaite pour un petit pique-nique en bord de mer!

La rivière Bonaventure – farniente au Rapide du Malin

Je rêvais de voir la rivière Bonaventure depuis longtemps.  On m’avait tant vanté ses eaux claires.  Notre itinéraire ne nous a malheureusement pas permis d’effectuer la descente de la rivière (possible en famille avec Cime aventures; ce sera pour une prochaine fois!) mais nous avons pu profiter de ses berges le temps d’un dîner grâce au rapide du Malin.  Pour 10$ par véhicule, on peut y profiter d’une petite plage (les vestes flottantes sont prêtées gratuitement) avec tables à pique-nique, quelques chaises longues et une superbe vue sur la rivière turquoise et les falaises rouges.  On s’y serait bien baignés mais la pluie s’est mise de la partie lorsque nous avons sorti nos maillots et nous avons alors décidé de poursuivre notre route.  C’est un endroit à découvrir, une belle halte sur la longue route de la Gaspésie.  On peut même y camper (sans service à part une toilette sèche).  Parlant de rivière, il y a aussi la rivière aux émeraudes dans le coin de Percé qui avait suscité mon intérêt lors de ma planification voyage.  Si vous y allez, redonnez-moi en des nouvelles!

MOD_8266
Papa et les cocos
MOD_8245
Course vers la rivière

Le rocher Percé et ses étonnants fossiles

Quiconque planifie un voyage en Gaspésie s’arrête forcément admirer le rocher Percé. Mais saviez-vous que ses berges regorgent de fossiles?  Laissez-moi vous raconter.  Tout d’abord, pour s’approcher du rocher Percé, je vous suggère d’emprunter la rue du Mont Joli juste après l’info touristique de Percé (où vous pourrez prendre l’horaire des marées). Vous trouverez au bout de la rue un petit belvédère (1$ par personne pour y accéder) qui vous donne la vue de la première photo ci-bas.  Près du kiosque payant, on aperçoit aussi un autre petit belvédère de la SÉPAQ. Autrefois, un escalier y descendait la falaise pour donner accès au rocher Percé à marée basse, mais il a été enlevé dans les dernières années en raison des risques d’éboulis quand on circule près des falaises.  Vous pouvez quand même descendre la falaise (allez-y prudemment) par de petits sentiers improvisés comme tant d’autres le font.  En bas, vous pouvez emprunter le chemin qui se découvre à marée basse et aller toucher le fameux rocher.  Mais le joyaux inattendu a été pour moi les nombreux fossiles trouvés.  Prenez le temps de retourner et d’observer les roches orangées à vos pieds.  En moins de 5 minutes garanties, vous pourrez y observer des fossiles de coquillages et même de petits poissons si vous êtes chanceux.  Le rocher Percé, tout un trésor!  N’oubliez pas que la balade est à vos risques et périls, soyez prudents!  De notre côté, on a choisit de ne pas faire le tour à pied du rocher Percé (comme on l’avait fait auparavant pour aller dans le « trou ») mais juste d’effectuer la traversée.

MOD_8295
Le fameux rocher Percé, vue du premier et plus haut belvédère
MOD_8319
Youpi, c’est la marée basse, on traverse!
MOD_8322
On y a touché au fameux rocher!
MOD_9385
Nos trésors de fossiles de coquillages

Le Géoparc de Percé, un must pour les jours de pluie et du plaisir pour les petits comme pour les grands

À la mi-voyage, nous nous sommes installés au camping de la baie de Percé, situé tout juste derrière le Geoparc.  Je m’étais promis de garder ce dernier en réserve pour un jour de pluie et je n’ai vraiment pas été déçue.  Nous avons tout d’abord explorer la salle de jeux Desjardins, unique en son genre.  Rappelant les filets des pêcheurs, cette salle tout en cordage permet de grimper à un 2e étage par diverses structures circulaires ainsi que par une échelle.  En haut, on y retrouve des hamacs pour se reposer et une glissade pour revenir au rez-de-chaussée.  La musique d’ambiance est entraînante et des coussins ronds attachés au cordage servent de balançoires.  Moi qui aime grimper, j’ai eu autant de plaisir que mes enfants.  Enfin des modules de jeux intérieurs qui plaisent autant aux parents qu’à leurs enfants!

En après-midi, nous avons visité le spectacle multimédia Tektonik (environ 45 minutes). Encore une fois, le Geoparc m’a charmé.  Ce spectacle interactif, qui utilise de nouvelles technologies tout à fait étonnantes, nous en apprend davantage sur l’origine du rocher Percé et l’histoire de la région.  Constitué de courts métrages et de stations interactives, il plaît aux grands comme aux petits qui ont la bougeotte.  Mes enfants de 3 et 6 ans ont particulièrement apprécié le carré de sable où un projecteur nous donne l’impression de façonner lacs et montagnes, la section de plancher qui crée l’illusion de marcher sur l’eau et le « miroir du rocher » qui reproduit nos mouvements en un être de lumière.  Nous avons malheureusement manqué de temps pour les sentiers qui serpentent le mont Ste-Anne, la plate-forme vitrée et la tyrolienne avec vue sur le rocher Percé.  Je m’y promets de les découvrir lors de notre prochain passage!

MOD_8340
La salle de jeux.  Pas de photo de Tektonik, désolée!

La plage Haldimand, un sable si doux à Gaspé

Qu’est-ce que des vacances sans aller à la plage?  Nous hésitions sur quelle plage choisir sur la pointe de la Gaspésie et n’avons pas été déçus par la plage Haldimand.  Un sable doux et moelleux, une eau plutôt confortable, de petites vagues, un stationnement gratuit.  Tout aurait été parfait… s’il avait fait plus de 25 degrés Celsius.  Avec un gros 19 degrés lors de cette journée et beaucoup de vent, moi et garçon nous sommes contentés de jouer dans le sable alors que les courageux papa et fille ont bravé le vent et le froid pour faire saucette.  Bref, une plage que je vous recommande fortement… pour les journées les plus chaudes de l’été.

MOD_8683
Trop contents de se baigner!
MOD_8697
Jacob qui s’est trouvé un tipi de bois flotté sur la plage!

Le site d’interprétation de la culture Mic Mac de Gespeg, pour se rapprocher de nos racines et de notre nature

Le dernier et non le moindre!  Rendu à Forillon, nous avions envie de prendre une petite pause de randonnée tout en restant dans le thème de la nature.  Ce site me paraissait des plus intéressant pour en apprendre davantage sur les autochtones et leur aisance à ne faire qu’un avec la nature.  Par une intéressante visite guidée à l’extérieur, nous avons appris des tonnes de choses.  Saviez-vous par exemple qu’on peut fabriquer des cordes avec des racines d’épinette en les écorçant et les assouplissant dans l’eau?  Que l’intérieur de la tige des épilobes (ces magnifiques fleurs mauves qu’on voit partout à l’été en Gaspésie) se mange à la cuillère et goûte sucré?  Que les wig wam (genre de tipis construits par les Mic Mac) et les canots étaient faits d’écorce de bouleau et que la saison idéale pour « cueillir » l’écorce est celle des fraises?  Ça me fascine de voir que les autochtones réussissait à vivre qu’en utilisant ce que la nature leur offrait.  Ils en connaissaient tant à son sujet… et nous si peu…  Que j’aimerais mieux connaître la nature qui nous entoure, les plantes de la forêt qui sont comestibles, comment survivre en forêt et utiliser ses ressources sans les gaspiller.  Une autre mission à accomplir!

MOD_8637
Des épilobes.  Photo prise à l’île Bonaventure.
MOD_8823
Un wig wam et certains outils utilisés des Mic Mac

Comments

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *