Ma bucket-list de l’été 2018

Quand une saison se termine et que l’autre s’annonce tranquillement, j’aime bien me faire une liste des petits et grands projets que j’aimerais y réaliser.  Je ne les complète jamais tous mais là n’est pas l’important.  Les activités non réalisés reviennent sur la liste de l’année suivante et l’attente ne me donne que davantage le goût de les réaliser.  D’ailleurs, les initiations au ski de randonnée et au camping d’hiver m’attendront encore sur ma liste de projets d’hiver pour l’an prochain.

Qu’est-ce que la Famille à l’aventure planifie de réaliser cet été?  En voici une bonne partie (je vous épargne la liste des travaux extérieurs à la maison! 😉 ), en souhaitant que ça puisse vous inspirer à votre tour!

 

Découvrir de nouvelles montagnes et de nouvelles idées pour motiver les petits à marcher

Habitant les Cantons de l’Est, j’y ai ciblé plusieurs montagnes méconnues pour petits et grands à découvrir : le Morne de St-Sébastien, la montagne de Marbre, les monts Bélanger, Gale et Glen, etc.  En Chaudières-Appalaches, pour une sortie en famille, j’aimerais bien découvrir le sentier des abris sous roches au Parc régional du Massif du Sud ainsi que les chutes d’Armagh, des randonnées de 2 à 3 kilomètres offrant des attraits bien intéressants pour les petites pattes. Au Vermont, j’ai dans ma cible le mont Hor, situé juste en face du mont Pisgah.  J’ai d’ailleurs promis aux enfants qu’on apporterait notre BBQ à la plage pour s’y offrir un petit souper aux hot-dog et une rafraîchissante baignade après l’effort.  Pour motiver mes petits cocos à marcher, je suis toujours à la recherche de nouvelles idées.  Cet été, j’aimerais bien nous initier au Géocaching, un concept découvert par hasard et qui a fait la joie des enfants lors d’une randonnée hivernale.  Je prévois également débuter la fabrication d’un herbier, question d’améliorer nos connaissances sur la nature et de permettre à ma grande de pratiquer son écriture.

 

Reparcourir nos montagnes coup de coeur et admirer les étoiles filantes

J’ai le goût de retourner en famille au Pain de Sucre du Parc du mont Mégantic et, si l’occasion s’y présente, de reparcourir le superbe sentier des Cîmes avec ma fidèle amie de randonnée.  Le mont Ham me fait encore et toujours rêver.  Peut-être le parcourra-t-on en famille élargie cet automne à moins que nous décidions d’aller y observer les Perséïdes en campant au sommet à la mi-août?  J’adore le temps des étoiles filantes et si on ne porte pas notre choix sur le camping au mont Ham, le parc de mont Mégantic ainsi que la station de montagne au Diable Vert sont également des endroits pas piqué des vers pour les observer, surtout avec la nouvelle activité ObservÉtoiles offerte à ce dernier endroit.

 

Faire du canot-camping au parc national de la Mauricie

On en rêve depuis plusieurs années.  Canoter sur les lacs et randonner en forêt.  S’arrêter sur de petites plages pour se baigner et pique-niquer.  Découvrir les merveilleuses chutes Waber.  Le slowliving à son meilleur!  Je nous souhaite ardemment de réaliser ce projet cette année!

 

Partir deux semaines en Virgine, entre mer et montagnes

Après avoir parcouru l’Islande et la Gaspésie l’été passé, on avait le goût de chaleur pour la belle saison 2018!  Se baigner dans une mer relativement chaude avec les dauphins, découvrir les grottes et les sommets éblouissants de Shenandoah Valley, s’arrêter dans des villes américaines jusque-là inconnues pour moi (tel Washington et ses musées gratuits), voila notre plan pour nos vacances familiales cette année.

 

Camper entre amis, une tradition annuelle

Cette année, nous prendrons terrain directement au bord de l’eau au camping de la Plage de la Baie, situé à mi-chemin entre Sherbrooke et Québec.  Un camping répondant aux besoins de tous puisqu’il est possible d’y dormir avec son propre équipement ou d’y louer un condo ou une roulotte.  On peut aussi profiter à fond du lac William en s’y baignant ou en embarcation, qu’elle soit louée sur place ou la sienne.  Beaucoup de plaisir en perspective pour tous!

 

Rouler en famille pour de petites et grandes sorties à vélo

Le bonheur de voir ses enfants grandir, c’est de les voir progresser à chaque nouvelle saison.  Ma grande de 7 ans pouvant maintenant parcourir plusieurs kilomètres sur son vélo à 2 roues, c’est avec mon garçon qu’il faudra « travailler » cet été.  Réussira-t-il à pédaler lui aussi sur son vélo à 2 roues?  Qu’il atteigne ou non cet objectif, il devrait au moins pouvoir quitter la remorque pour s’asseoir sur le demi-vélo lors de nos randonnées familiales.  Une étape de plus vers l’autonomie!  J’aimerais bien découvrir de nouvelles pistes cyclables avec eux, d’autant plus que Sherbrooke en est peu garnie.  Peut-être au parc national de Frontenac, qu’on connaît encore trop peu.  Et pour de petites promenades, on se contentera du tour du lac des nations avec une petite extension jusqu’au parc Lucien-Blanchard.

 

Un peu de culture, de découvertes et de gourmandises à bas prix

À chaque été, nous assistons à au moins un spectacle des Concerts de la Cité à Sherbrooke.  J’affectionne particulièrement les mercredis à la brunante, qui nous font découvrir des musiciens du monde, ainsi que les vendredis théâtre de rue, qui amusent les petits sur l’heure du dîner avec leurs spectacles à saveur de cirque.  Et c’est gratuit!  Nous serons aussi présent cette année pour le Festival des traditions du monde de Sherbrooke en août, au billet peu dispendieux et qui a tout pour plaire avec ses nombreux spectacles et ses jeux gonflables!

Côté gourmandises, moi et mon amoureux nous nous sommes promis une petite dégustation au vignoble la Halte des Pèlerins, tout près de chez nous.  On en profitera pour faire des réserves de « Voyageur », un vin blanc si doux!  Je rêve aussi depuis plus d’un an de découvrir Herbes Orford et d’en apprendre davantage sur les plantes de chez-nous, surtout les comestibles!

Enfin, la région du Centre-du-Québec m’attire côté culture avec son Théâtre de la Dame de Cœur, ses mosaïcultures du Parc Marie-Victorin, son Village Québécois d’Antan à Drummondville qui se renouvelle à chaque occasion.

 

Ça y est, nous aurons besoin de trois étés pour tout réaliser!  Et vous, quelles sont les idées d’activités qui vous trottent dans la tête?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *